LABBEZANGA : A quand le retour de l’armée à la frontière?

Les populations du village de Labbezanga ne dorment plus que d’un seul œil, après l’éruption des djihadistes dans le village

aux environs de 18h, cherchant principalement trois personnes l’imam, le chef de village et le président des jeunes du village qui collaboraient parfaitement avec les FDS avant leur départ sur Ansongo.
Cependant, le chef de village et le président des jeunes ont pu s’échapper mais l’imam du village n’a nullement eu cette occasion. Il a été sauvagement tué.
Ces actes sont les fruits de la collaboration entre les populations et les FDS sensées nous protéger. Pourtant, à chaque rencontre entre elles et les populations, nos Famas déplorent le manque de communication des citoyens. Pouvons-nous garder encore ce contact de communication et d’échanges d’informations ? Une belle question qui reste sans réponse. Car les Famas sont prêts à nous abandonner tactiquement à tout moment.
Outre, les populations civiles sont à jamais prêts pour renouveler et engager cette collaboration. C’est pourquoi, les notables du village de Labbezanga ont démarché il y’a quelques jours des décideurs au niveau régional pour accélérer le retour des FDS dans cette ville frontière.
Le départ de l’armée de Labbezanga a créé la panique et occasionner des déplacés craignant des représailles.
Nordactu.net

Partagez sur les réseaux sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.